‘08 Yamaha Scorpio – Thrive Motorcycles

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Il est facile d’être blasé en travaillant ici. Comme certains Empereurs Romains, les dernières et les plus belles motos nous parviennent tous les jours sans que nous n’ayons rien à faire. Les plus beaux cafés, les brats les plus coupleux, et les trackers les plus exotiques nous sont apportés sur un plateau d’argent. Et pour être franc c’est facile de devenir des enfants pourris gâtés. On est même carrément pourris gâtés. Mais juste au moment où on se commençait à se complaire dans notre routine motardienne, cette moto est arrivée dans la boîte mail. C’est comme si un rhinoceros paradait dans un boudoir rempli de spectateurs ébahis, voici la ‘Cross’. Qu’est-ce que c’est ? C’est Thrive Motorcycles, voilà ce que c’est. Continuer la lecture de ‘08 Yamaha Scorpio – Thrive Motorcycles

Royal Enfield Continental – Rewind MC

[Total : 6    Moyenne : 2.8/5]

Royal Enfield Continental GT par Rewind MC« Acclamée par les puristes. Aimée par les rockers. L’expérience la plus fun que vous aurez sur une moto », voilà ce qui ressortait du communiqué de presse quand Royal Enfield a sorti la Continental GT en 2013. Les journalistes spécialisés vantaient les mérites de son volant moteur alégé, de son nouveau cadre Harris, de ses freins Brembo et de ses amortisseurs Paioli. Pour ma part le style café racer livré d’origine ne m’émouvait pas du tout. A mes yeux le dessin était un peu trop bâclé et consensuel pour justifier ce dont on en disait. Et depuis sa sortie, je n’y avais prêté que peu d’attention. Jusqu’à ce que je voie cette magnifique prépa surnommée ‘Dirty Girl’ construite par Rewind MC de Wollongong, Australie. Le mélange parfait entre la peinture matte, le carénage ¾ et le cuir marron, à mes yeux cette moto est parfaite. Continuer la lecture de Royal Enfield Continental – Rewind MC

Honda RC213V-S : MotoGP homologuée

[Total : 3    Moyenne : 4/5]

A la manière de Ducati avec la Desmosedici RR il y a près de 10 ans, Honda va lancer sa version de la RC213V avec plaque d’immatriculation, clignos et rétros. Continuer la lecture de Honda RC213V-S : MotoGP homologuée

Norton Commando 750 par Fuller Moto

[Total : 8    Moyenne : 2.5/5]

Le Handbuilt Motorcycle show (traduisez : exposition de motos faites main) a été remarqué à Austin, Texas début avril. L’exposition regorgeait de customs dont cette très remarquable Norton Commando 750 de chez Fuller Moto.

Fuller Moto est un magasin établi à Atlanta, Géorgie dirigé par Bryan Fuller. Et quand il ne présente pas Naked Speed sur Velocity, il construit des exemplaires uniques de hot rods et de motos.

Norton commando par fuller moto, vue de gauche

Comme de nombreux constructeurs, il est polyvalent. L’une de ses précédentes réalisations était ce Ducati Scrambler néo futuriste qui contraste face à cette Norton immaculée ici présentée.

Kyle Frey est le propriétaire de cette Norton surnommée ‘Misty Green’. Ancien New Yorker et acteur du quartier économique, il a choisi de quitter la ville et de s’installer dans les collines du Texas après le 11 septembre.

Norton commando par fuller moto, vue de 3/4 avant droit

Bryan relate : « Kyle avait vu nos café racers et voulait transformer sa Norton Commando. Il en avait hérité de son oncle, Fred Heistand. »

« Fred avait mis la main sur cette Norton qui consistait en un cadre et 4 caisses pleines de pièces. Elle était parquée depuis des années. Les rayons avaient pourri et le kick était démonté : elle était inutilisable. »

Norton commando par fuller moto, zoom de la boucle arrière

Quand l’équipe de Fuller s’est mise à démonter la moto, ils se sont rendus compte que le cadre n’était plus utilisable et ils ont dû en reconstruire un à partir de rien.

Le cadre de la Commando fait office de réservoir d’huile et la reconstruction s’accompagnait de son lot de challenges. La partie arrière cache un petit réservoir ainsi que la batterie et le régulateur.

Norton commando par fuller moto, zoom sur le compteur

L’un des objectifs principaux était de garder un poids le plus limité possible. Avec 210 kg, la Commando n’est pas très lourde mais elle n’a que 58 chevaux pour se propulser dans sa version d’origine. Bryan a échangé la fourche d’origine contre celle d’une CB550 plus légère et plus courte. Norton NYC s’est chargé de fournir les nouveaux tés de fourche destinés à accueillir la fourche de la CB.

Norton commando par fuller moto, vue sur le réservoir et le poste de conduite.

Les moyeux viennent d’un dirtbike et sont ensuite partis chez Buchanan où ils ont été couplés à leurs jantes – 19″ à l’avant et 18″ à l’arrière. Le bras oscillant a été rallongé d’environ 5 centimètres et adapté pour recevoir la nouvelle roue arrière. Les freins viennent de chez Beringer et les amortisseurs de chez Fox.

Alors que la suspension était cours de restauration, le moteur a été reconstruit par Beno Rodi, un expert des motos anglaises. « Il a plus de 70 ans et concourt encore à une centaine de courses par an, » relate Bryan.

Norton commando par fuller moto, vue de 3/4 arrière droit

« Il connait ces vielles Norton sur le bout des doigts, et il a une réserve de pièces anciennes et nouvelles pour mettre à la place des pièces manquantes quand c’est nécessaire. Le moteur n’était pas en trop mauvais état et Béno a refait une segmentation, et a poli les conduits d’admission et d’échappement ainsi que les valves. »

Beno a aussi mis un coup à la transmission et a installé une nouvelle transmission primaire et un nouvel embrayage. « Il fonctionne très bien : léger, sans à-coups et il ne glisse pas. »

Bryan Heidt surnommé ‘Super B’ a fait la découpe du carter protégeant la transmission primaire pour la mettre au jour tout en protégeant toujours le stator et le pied de Kyle par la même occasion. La plupart des vis ont été remplacées par des ARP12-point en acier inoxydable.

Norton commando par fuller moto, zoom sur la transmission primaire

Le châssis et le moteur étant faits, Bryan a pu s’atteler à sa tâche préférée : la carrosserie. « Ça fait un bail que je voulais faire un carénage », raconte Bryan, « et cette moto se prêtait parfaitement à ça. »

Il a commencé par faire un avant qui faisait hommage aux anciennes motos qui courraient sur l’ile de Man, mais plus profilé. Le carénage a été battu, formé, façonné à partir d’un alliage avant que le dessus et les côtés soient finis.

Norton commando par fuller moto, vue de 3/4 avant droit zoom sur la tête de fourche

Une vieille lanterne a été découpée pour faire le feu et le phare avant. « Ça semblait être une bonne idée, » dit Bryan ironiquement. « Mais les vibrations du twin ont cassé les deux verres. » Ils ont recommencé, mais avec des ampoules H4 qui risquaient de tout faire fondre. Le passage aux LEDs a résolu le problème.

Le projet touchait à sa fin, Wes Hines et Super B ont assemblé les composants mécaniques alors que Bryan s’occupait du côté graphique.

Norton commando par fuller moto, zoom sur le frein avant

Les jantes et les freins de chez Beringer étaient anodisés en rouge. Ils étaient très jolis mais n’allaient pas dans le sens de la vision que Kyle et Bryan avaient pour la Commando. « Le vert Norton était incontournable. » Les jantes ont été démontées et recouvertes; les jantes sont revenues vertes et les freins noir satiné.

Le carénage a été poli avant d’être envoyé à la peinture à Joe Patterson, établi à Atlanta. Chastin Brand s’est chargé du pinstriping en mettant en avant le vert du compte tours Smiths. John Whitaker a fabriqué artisanalement le cuir pour la selle, le réservoir et la partie arrière.

Norton commando par fuller moto, vue de gauche

Il ne restait plus qu’à roder la Norton. Bryab a donc passé un mois à rouler avec pour aller au travail et en ville. « Elle démarre au premier coup de kick quasiment à chaque fois dans un grondement émanant des silencieux en acier inoxidable de Cone Engineering. Les Béringers fonctionnent à merveille, l’embrayage est doux, elle fait un super bruit et elle est confortable. Je suis fier de moi ! »

Le projet a pris deux ans pour être fini complètement mais le surnom ‘Misty Green’ a été choisi à la toute fin. Bryan l’a prise pour rejoindre Matthew Jones (l’as de la photo) dans l’arrière pays de la Géorgie tôt le matin, afin de faire le shooting avant que la moto soit expédiée à l’exposition.

Une nouvelle aube pour les classiques, exactement celles qu’on aime voir.

Fuller Moto | Facebook | Instagram | Images par Matthew JonesInstagram

Norton commando par fuller moto, vue de face, pilote faisant le V motard

Source : BikeEXIF

Traduit de l’anglais par Pierre Condroyer

Hiawatha : scrambler sur base Bonneville par Ton-Up

[Total : 9    Moyenne : 2.7/5]

La Triumph Bonneville est devenue rapidement l’une des cibles les plus prisées des préparateurs à travers le monde, des motos telles que la Yam SR400, Honda CB750 et la Harley-Davidson Sportster ont toutes eu ce titre honorifique mais l’orientation café racer/scrambler/flat tracker joue en la faveur de la moto originaire de Hinckley dont la fabrication semble ne jamais terminer. Continuer la lecture de Hiawatha : scrambler sur base Bonneville par Ton-Up

Cafe Racer par Kott Motorcycle pour Ryan Reynolds

[Total : 2    Moyenne : 3/5]

En Californie, Dustin Kott s’est forgé une solide réputation en construisant des café racers aux proportions très équilibrées. Et quand Ryan Reynolds a voulu ajouter une nouvelle moto à sa collection déjà très désirable, c’est Dustin qui a reçu le coup de fil. Continuer la lecture de Cafe Racer par Kott Motorcycle pour Ryan Reynolds